• Cheryn Espallargas

"Le nom de mon père, Essem Abi" de Juliette Elamine, un roman solidaire pour Beyrouth

Juliette Elamine fait partie de ces adhérents MLA, qui prennent des initiatives et mettent en place des actions afin d'aider le Liban, aujourd'hui un pays meurtri.


C'est tout naturellement que notre association soutient la vente de son livre, dont les bénéfices seront reversés dans leur intégralité à l'opération solidaire "Ensemble pour Beyrouth".


Juliette Elamine est franco-libanaise. Âgée de trente-deux ans, elle est orthophoniste de formation et passionnée par l’écriture depuis très jeune. Elle écrit des romans et nouvelles dans le décor du Liban. Symbolisés par les récits et les destins de ses personnages, c'est un attachement puissant à ses origines et son amour pour ce pays qu’elle partage.

Son premier roman « Le nom de mon père, essem abi » est l’aboutissement d’une aventure familiale. Son origine libanaise lui vient de son père, et c’est son histoire qui lui a inspiré cette fiction.


En 2006, alors qu’éclate la guerre des trente-trois jours au Liban, lui vient l’envie irrépressible d’écrire pour tenir à distance l’inquiétude. Son histoire sera heureuse mais témoignera aussi des horreurs de la guerre.


A l’époque âgée de 17 ans, elle n’écrit que quelques chapitres qui, avec le temps, restent en suspens. Ce n’est qu’en août 2018 qu’elle se décide à terminer ce roman. Elle dissimule et réinvente l’histoire de son père, derrière le récit de Bassam, un jeune libanais de 19 ans, victime collatérale du conflit entre Liban et Israël, contraint de fuir sa terre mère.


En novembre 2020, Juliette Elamine publie ce roman, dont sa sœur a illustré la couverture.



Juliette Elamine a choisi de verser tous les bénéfices des ventes du livre à l’opération «Ensemble pour Beyrouth », mouvement solidaire mené par Omar Abodib, hôtelier-restaurateur situé à Etretat en Normandie. Il lui tenait à cœur de se sentir active, à son échelle, pour soutenir son pays, qui traverse une crise sans précédent.

Ensemble pour Beyrouth œuvre pour le Liban et notamment depuis l’explosion du port le 4 août 2020. Cette action est la première étape d’une ambition solidaire plus grande. En effet, grâce à Omar Abodib, la Fondation Le Cèdre verra le jour en 2021. Une nouvelle édition d’Ensemble pour Beyrouth est déjà prévue.


Le livre est disponible en librairies, à la Fnac ou sur Amazon sur commande, en versions papier (12,9€) et numérique (2,99€).

A Nice, vous pourrez le commander dans les librairies suivantes : BD Fugue Café, Masséna, La Sorbonne librairie, Les Parleuses, Librairie Jean Jaurès, Les Journées Suspendues


Ou en passant par ce site internet : https://www.librairesanice.fr/listeliv.php?base=paper&mots_recherche=juliette+elamine+

Commande depuis la France :

Commande depuis la France, ou l'étranger :



Résumé du roman :


"Le Nom de mon père, essem abi" en arabe, retrace l’histoire de Bassam Al Jallil, jeune libanais de dix-neuf ans.


Liban, juillet 2006

La violence et la soudaineté des bombardements sont indescriptibles.

Pour Bassam, la vie se fige, la mort s’abat. Six années plus tard, c’est en Europe, loin de ses terres et de ses origines, qu’il essaye tant bien que mal de survivre au traumatisme qui l’a frappé.

Sa rencontre avec Camille va venir bouleverser son fragile quotidien.

L’amour pourra peut-être enfin l’aider à se reconstruire et reprendre goût à la vie.



« Ce premier roman est une déclaration d’amour à mes origines, un retour au Liban par les souvenirs et l’imaginaire, et je l’espère à travers l’histoire de Bassam, un hommage au courage du peuple libanais. Merci infiniment pour votre soutien dans ce voyage littéraire solidaire ! »

Juliette Elamine

59 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout