Le Liban au cœur du domaine

La soirée qui a eu lieu jeudi dernier au Domaine Régis Frères a tenu toutes ses promesses. Une assistance nombreuse et cosmopolite était réunie pour assister au vernissage de l'exposition de l'artiste libanaise Patoo, qui était en direct et en duplex de Beyrouth.

Fabrice Roy a ensuite emmené le public dans les jardins des peintres impressionnistes, avant que Jean-François Régis ne régale l'assemblée avec un copieux dîner accompagné de la première cuvée du "Geôlier", le rosé bio du domaine. L'organisateur, Tourisme Culture Magazine ® reversera la moitié du bénéfice à l'association Mon Liban d'Azur, en témoignage du soutien des azuréens au peuple libanais.

Un très bel événement en présence, notamment, de Géraldine Ghostine, Présidente de Mon Liban d'Azur, de Bertrand Gasiglia, Maire de Tourrette-Levens, de Christophe Tourette, adjoint au Maire de Mougins, de Michèle Pelassy, adjointe au Maire de Vidauban.


Le discours de Géraldine Ghostine.

Captation de Thierry Riba


Le discours de la Présidente de Mon Liban d'Azur, Géraldine Ghostine. © Francis Vauban

Patoo, si loin et si proche...

Miracle de la technologie, l'artiste Patricia Tohmé qui aurait dû être parmi les convives de la soirée, a réussi à envoyer les tableaux qui ont été encadrés pour certains et imprimés sur métal pour d'autres, aux bons soins de Jean-François Régis. Elle a commenté ses tableaux en direct de Beyrouth, devant une assistance captivée par l'évocation de l'histoire qu'elle a forgée autour d'Astarté, déesse Phénicienne, maîtresse des batailles, de la fertilité et de l'amour...

" Notre societé de consommation actuelle qui a remplacé les anciennes divinités par de nouvelles, artificielles, refaites et coupées de notre propre nature divine. Les recherches approfondies de l'artiste en archéologie et en histoire des civilisations lui ont permis de suivre dans le temps la montée du patriarcat et de la poussée inexorable vers la propriété privée, les guerres et la recherche du profit. Le travail artistique de Patoo s’inspire de figurines de déesses-mères du néolithique trouvées à plusieurs points du globe, à une époque où notre nature divine était encore en vue.

En ces temps de crise mondiale, à cause d'un microscopique agent viral, relâché par Mère Nature pour freiner la quête effrénée de l'Homme vers toujours plus de destruction, le travail artistique de Patoo acquiert encore plus de sens. Transcendant les frontières artificielles imposées par les hommes et au-delà des interdictions de voyager, l'artiste se transpose corps et âme, dans ces beaux espaces verts du Var pour risposter artistiquement et faire revivre Astarte/Ishtar, déesse de l 'Amour, de la Fécondité, mais aussi de la Guerre des hommes, retraçant son parcours du pays de Canaan jusqu'à Vidauban. 4 Aout: La déese sauve Canaan et voyage dans l'au-delà pour se regénerer, tel le phoenix. Le phœnix, symbole de la renaissance des Libanais, de l’instant révolutionnaire d’octobre 2019 à l’évènement tragique du 4 août 2020. Patoo nous rappelle ce que tous les Libanais ont appris à vivre : au-delà de la destruction, il y a toujours l’espoir. "

Patoo en duplex de Beyrouth. © Souheir Georget
Exposition de Patoo. Détail. © Souheir Georget

Les peintres jardiniers...

Elle fait partie du cycle de onze conférences de Fabrice Roy sur le thème de l'impressionnisme et du 19ème siècle français. Pendant une heure, Monet, Morisot, Manet, Renoir, Pissaro, Caillebotte, ont invité le public dans leur foisonnement de lumière et de couleurs... En ouverture, un poème de Verlaine, et pour finir des rimes de Queneau !

Fabrice Roy. © Frédéric Lanore

Dîner et convivialité...

Ce fut enfin le dîner, concocté par les équipes du domaine Régis Frères, avec l'accompagnement musical du talentueux Pascal Georges et les facéties d'Oscar et de Ciboulette. Solidarité, partage, amitié sont le terreau d'une même moisson: celle des bonnes volontés qui se manifestent dans l'action pour aider nos frères et sœurs du Liban.

© Francis Vauban

LIRE AUSSI

Art, Liban et convivialité




292 vues

©2020 par Mon Liban d'Azur - Service Com