• Aude Cichowlas

Harissa & Notre-Dame du Liban

En ce week-end de Pentecôte mais aussi le dernier du mois de Mai qui est dédié à Marie, portons nos pas à Harissa, un petit village visité par des touristes du monde entier.

On prend une voiture, on roule environ 27 km au nord de Beyrouth entre la Méditerranée et les montagnes. On embarque dans un téléphérique et on s'élève à 650 mètres d'altitude. Douze minutes plus tard, on est arrivé au « Rocher » … une vue imprenable sur la mer, la chaîne du Mont Liban et la ville de Beyrouth.

On y est. Un lieu qui respire le calme et la paix !

Cet endroit est surtout connu pour le sanctuaire de Notre Dame du Liban construit en 1904.

Cinquante ans après que le Pape Pie IX a défini le dogme de l’immaculée conception, l’église maronite décide de créer un endroit spécifique en souvenir de cet anniversaire. C'est le lieu de culte le plus connu du Moyen-Orient dédié à la vierge Marie. Sa statue qui domine la baie et la ville de Jounieh est impressionnante ! Elle a été fabriquée en France, est en bronze et mesure 8,5 mètres de haut. Elle tend ses bras vers Beyrouth et elle est posée sur un socle de 20 mètres de haut, que l'on peut gravir pour se rendre à ses pieds.

La statue de la vierge. Derrière, on aperçoit la façade vitrée de la basilique. © Aude Cichowlas

A partir de 1980, l'afflux de pèlerins entraîne la construction d’une basilique qui peut contenir 3500 fidèles, avec une immense baie vitrée qui donne sur la vierge.


La cathédrale Saint-Paul, située à proximité de la statue de la vierge. © Aude Cichowlas

On se promène autour de la vierge, on peut y déposer une bougie. Chaque recoin est magnifique car il offre un panorama unique.

© Aude Cichowlas

L’idéal est d’y aller pour le coucher de soleil, c’est un spectacle à couper le souffle … C’est hors du temps. Peu importent les croyances de chacun, cet endroit est magique.

© Aude Cichowlas

©2020 par Mon Liban d'Azur - Service Com